PAIEMENT SÉCURISÉ

Image Alt
Info

archives

Les archives

Le travail d'une vie

Yan Morvan est un singulier parmi les singuliers. Connu comme l’un des grands photographes de guerre, Morvan devenu le «sulfureux» pour avoir documenté le sexe et la pornographie dans les années 90, traîne une réputation que son goût pour les gangs ne semble pas contredire. En ouvrant ses archives à Manuel Morin et Quentin Euverte, c’est pourtant une autre partition qui apparaît ; celle de la comédie humaine. Il serait trop simple de n’y voir que des marginaux, c’est aussi des oubliés et des laissés pour compte dont il s’agit ici. Le spectacle ne réside pas que dans les paillettes, il préside en tout. Quelque part entre la poésie et le témoignage se trouve la réalité, et toutes ses fantaisies, même les plus extrêmes. Entre le sexe et la guerre, se trouve le progrès et sa myriade de vaincus, dont si peu capturent réellement l’histoire. Car c’est bien de toute cette mémoire dont parlent les Archives Yan Morvan.

Ces 50 années de photographie vont se dévoiler dans leur totalité à travers plus de 100 magazines et livres, en livraison bi-mensuelle étalée sur quatre ans (minimum). Témoignage prolixe de Yan Morvan dans les profondeurs de l’âme.

Car ces archives Yan Morvan, pour qui les suivra, prendront à mesure de leur sortie différentes portées, chaque nouvelle livraison sera comme un coup porté, une ode aux abysses de l’être sur le chemin du grand questionnement qui fit les croyants et les hérétiques. Formellement, en choisissant de publier deux magazines par mois, l’éditeur BATT -maison d’édition et librairie indépendante- se place dans un hommage évident à la presse qui fut le réceptacle et le commanditaire de nombre de ces clichés, presse qui n’en finit pas de mourir mais qui demeure dans l’inconscient collectif un objet de transmission primordial du XXème siècle.

Sorte de transition imprimée vers le XXIème, lui, numérique. Ces archives éditées traceront tout de même un fil rouge dans ce marasme, pour qui veut y trouver d’autres sensibles que le sien.

Un texte viendra qualifier chaque numéro. Aux cent numéros prévus sur quatre ans viendront s’ajouter un hors série par trimestre sous forme de livre mettant en lumière un ensemble photographique cohérent par le lieu ou la temporalité.  Parmi ces titres hors-séries, ont y trouvera par exemple le Burning Man de 98, la guerre Iran-Irak dans années 80, l’Ouganda de 86, le hip-hop en France à la fin des années 80, la vie d’un commissariat de bord d’autoroute au début 80,…

Une archive comme oeuvre schizophrène, du moins autant que le monde qu’elle dépeint. Car c’est une œuvre composée de deux choses : d’elle-même, une masse incroyable de photographies documentaires, et de la machine historique qui la situe, le contexte médiatique et politique de toutes ces photos.

Il est rare de trouver associées de la sorte, dans l’objectif d’un seul photographe et sur une telle période (les 45 dernières années), intensité photographique et fabrique critique. Et ce n’est pas simplement que l’une ici ne marche pas sans l’autre. C’est que l’une passe paradoxalement par l’autre. Morvan, Moderne.

Slide yan morvan Archives Découvrez les archives de toute une vie de photo reporter
33bis rue Doudeauville, Paris 18 https://battcoop.org/ contact@battcoop.org