PAIEMENT SÉCURISÉ

Digue des Français (1974)

35,00

La permanence de la question migratoire dans le débat public donne une profondeur à tout témoignage documentaire, quand bien même, comme c’est le cas ici, il ne donnerait à voir qu’un aspect fragmentaire sur la question. Nous sommes en 1974, le gauchisme est déliquescent mais il participe à la formation intellectuelle du jeune Yan Morvan alors âgé de vingt ans qui s’essaie à la photographie, on peut même sans trop s’avancer affirmer qu’il l’a infusé de manière définitive.

 

La digue est l’un des deux bidonvilles de Nice, le plus important, qui voit s’entasser dans des conditions misérables les travailleurs immigrés africains issus des anciennes colonies, et ce depuis 1969. L’après guerre a vu  les besoins en logements exploser sur la côte, d’autant que les Alpes Maritimes vont être désignées pour accueillir les deux vagues majeures de rapatriés, tout d’abord d’Indochine puis d’Algérie. Auxquelles s’ajoute la bétonisation du littoral à des fins touristiques et le développement du marketing immobilier qui voient les promoteurs devenir des maillons essentiels de l’économie locale. Les italiens d’avant guerre fournissent à cette main d’œuvre du travail dans le btp et les associations et organisations de gauche tentent d’apporter leur aide qu’elle soit juridique ou militante. L’État quant à lui tente d’encadrer la situation avec la création des foyers sonacotra en 1956 puis avec la loi Debré en 1964 qui a pour fonction de lutter contre les bidonvilles. […]

36pages

Catégorie :

Description

Informations complémentaires

Dimensions 26 × 32 cm
33bis rue Doudeauville, Paris 18 https://battcoop.org/ contact@battcoop.org